Reforestation avec des éspèces à valeur économique

Toutes les versions de cet article : [English] [Español] [français]

JPEG - 82.3 ko

Ce programme consiste à dialoguer avec des femmes indigènes pour qu’elles sèment des espèces possédant une valeur économique dans leurs fermes. Quand les fermes s’arrêtent de produire les plantes alimentaires, comme le yucca et le platane, entre autres, après environs 2 – 3 ans, les espèces permanentes qui furent introduites commencent à produire. Ces plantes sont la guayusa, ajo de monte, salsepareille, una de gato, sangre de drago, ungurahua, entre beaucoup d’autres espèces qui peuvent signifier un revenu économique suplémmentaire pour les femmes indigènes.
Le Centre Sacha Warmi aide les femmes à connaître et à pratiquer les formes de propagation de ces espèces mentionnées plus haut, tels que les soins requis pendant la première année de semence. Le CSW fournit également les graines nécessaires et offre autres formes de soutien et d’accompagnement, selon la demande.
Ce projet démarra il y a 5 ans et fut essayé dans la ferme de Carlota Vargas, une femme de la communauté Kichwa de Canelos. Maintenant, celle-ci produit et commercialise différentes espèces qui lui assurent un revenu économique supplémentaire d’entre 50 et 75 dollars mensuels.

JPEG - 168.3 ko
JPEG - 130.9 ko
  oO)-.
 /__  _\
 \  (  |
  \__|\ {
  '  '--'